Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog


Nom du blog :
eliedjouma
Description du blog :
Bienvenue dans mon Blog où vous allez vous régaler avec l'actualité sportive comorienne. Merci !
Catégorie :
Blog Sports
Date de création :
05.04.2009
Dernière mise à jour :
18.12.2014

RSS

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or eliedjouma
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· Comores se sont inclinées face à Madagascar (1 à 0)
· CAN 2012: Classement des 11 groupes
· Classement général du championnat de D1 de Ngazidja
· Championnat de foot D1 à Ngazidja. Apache: leader provisoire
· Football : de nouvelles licences

· 2e journée du championnat D1 Elan Club de Mitsoudjé défait Coin Nord
· Football. Formation. La Fifa encadre les arbitres Comoriens
· Foot à Ngazidja : Les 16e des finales Coupe des Comores 2009 ont lieu cet après midi
· Rafidine. Jeune comorien à l’OM
· 20 Joueurs des 22 retenus pour la selections de Ngazidja
· Patson distribue des équipements sportifs à des équipes de foot
· Match amical de foot. Fc Istres -Comores : 3 à 1
· Football. Prosper, une grande star comorienne
· La fédération comorienne de football membre de l’UFFOI
· Un journaliste de Tf1 humilie les Comores aux Jo

Voir plus 

Statistiques 2941 articles


Thèmes

affiche afrique art background belle benin bleu bonne burkina cadre chez congo

Derniers commentaires

merci pour al-watwan, c'est déjà pas mal d'avoir réagi; mais à vrai dire je m'attendais à mieux: c'est à dire
Par ali, le 11.12.2014

bonjour elie , effectivement quel avenir pour cette generation ? et qu est devenue la premiere generation , ta
Par jean paul ROSSIGNO, le 10.12.2014

combien de temps peut on faire en moyenne sur 10 km
Par Irmane, le 07.12.2014

depuis que les comores sont afifiees ala federation internationale de football (fifa) et la (caf) , elan club
Par eliedjouma, le 18.11.2014

machallah ,que le sport prend un essor enfin
Par fatah, le 26.09.2014

Voir plus

RSS
Recherche
Recherche personnalisée

Cjsoi: Hamza Mhadjou sauveur national

Publié le 13/12/2014 à 17:15 par eliedjouma
Cjsoi: Hamza Mhadjou sauveur national

Hamza Mhadjou est le jeune et unique buteur de la finale du tournoi de football des neuvièmes jeux des jeunes de l'Océan Indien. Le jeune comorien a sauvé les comorien contre les espoirs du Barea de Madagascar, dans une finale qui s'est disputée sur des détails. L'enfant d'Itsandra-mdjini a signé sa réalisation à la 76e minute de jeu, servi sur la surface de réparation par Said Ali Mzé. Depuis le soir du 7 décembre dernier, Hamza est considéré par la presse comorienne comme le sauveur de la Nation. Ce jeune ailier droit fait partie des trente quatre jeunes pensionnaires de l'Académie Twamaya de Mitsamihuli.

 

Photo : Alifa Mohamed/Fcf



La Fcf : Restructurationd du département Communication

Publié le 13/12/2014 à 08:23 par eliedjouma
La Fcf : Restructurationd du département Communication

Il faut dire que le département communication a toujours eu des gros ennuis avec la presse lors des grands événements sportifs. Par exemple, lors de la visite à Moroni d’Issa Hayatou, patron de la Caf, aucun journaliste comorien n’a été accrédité. La Fcf n’a jamais pensé à identifier les photographes ou caméraman dans les grands matchs par des dossards matriculés.

 

 

Il est grand temps que ce département doit se restructurer. Dans ses nouvelles dispositions, il doit également mettre l’accent sur des conférences de presse d’avant et après les rencontres internationales. Il faut faire des mains et des pieds pour se procurer les fiches techniques des équipes.  Or que sous d’autres cieux, cette affaire n’est qu’une simple formalité. Certains manuels de travails sont encore luxe, parlant des Comores, comme l’installation d’un réseau wifi ou l’aménagement d’un box médias.

 

 

Dans ce nouveau dynamisme de la Fcf, l’association des journalistes sportifs comoriens devait en profiter pour se réorganiser à son niveau. Afin d’espérer des badges d’accès, renouvelable annuellement, dans les stades. Les chroniqueurs sportifs devront ainsi s’orienter vers ce nouveau challenge de la Fcf, qui serait supervisé par la Confédération africaine de football.  Pour l’insistant un stade flambant neuf comme ceux de Hombo ou Moroni sont accessibles aux des réalisations de certains projets en faveur des médias sportifs comme l’installation d’un espace médias.

La Caf vers une nouvelle gestion des reporters sportifs

Publié le 13/12/2014 à 08:19 par eliedjouma
La Caf vers une nouvelle gestion des reporters sportifs

Fayssoile Moussa, chef du département communication à la Fédération comorienne de football a pris part à Yaoundé, au Cameroun, à un séminaire de la (Caf), Confédération africaine de football. Le séminaire de la Caf a rassemblé, du 8 au 11 décembre au centre d’excellence de la Caf de Mbankomo, des officiers-médias de ses pays membres. Le séminaire a été accès principalement sur des thèmes relatifs à la bonne gestion des reporters sportifs pendant les matchs officiels.

 

 

Le chef du département de communication de la Fcf a précisé que “nous avons échangé sur  les principaux généraux sur la communication, interne et externe et nos relations avec la presse. Nous avons également bénéficié des séances sur la stratégie digitale de la Caf, les règles à observer et les démarches à suivre pour la couverture des événements sportifs“. Vingt huit association membres de la Caf ont été représentées à ce cours, ouvert lundi en présence du président de la Fecafoot (Fédération camerounaise de football).

 

 

Les cours ont été assurés par Hans Hultman, directeur adjoint de la division médias de la Fifa, Junior Binyam, directeur des médias de la Caf. Gérard Dreyfus et Alex Trickett, respectivement spécialiste du football continental à Rfi et responsable de Twitter sports de la de la Caf, ont également dirigé quelques séances pendant du séminaire. “J’ai vécu une grande expérience au cours des travaux pratiques que nous avons appliqués. J’ai apporté des propositions pour le cas particulier des Comores sur la gestion des médias dans les grandes rencontres de foot“, a dit Fayssoile Moussa.

Cjsoi : les ''organisateurs'' doivent rendre des comptes

Publié le 11/12/2014 à 15:12 par eliedjouma
Cjsoi : les ''organisateurs'' doivent rendre des comptes

Des membres du Comité d'organisation des jeux de la Cjsoi, Comores 2012. Ils n'ont jamais déposé leur bilan. Ce n'est ceux de l'édition de 2014 qui le feront. Esperons qu'ils seront au moins courtois de nous proposer quelque chose, même d'imporivisation. 

 

La suite de ces jeux est la partie qui intéresserait les amateurs du sport national. Ces derniers s’impatientent de suivre le bilan général des jeux. Sur le plan technique, organisationnel, financier et ce que les Comores devaient améliorer pour une prochaine organisation de l’édition. Mais c’est chose pas probable vu le comité d’organisation en place. Il est presque le même que celui de 2012, composée entre autre par Aboubacar Saïd Soundi, Abdallah Mzé Msa (Mazo), Oussouf Soilihi dit Kesse, Said Mohamed Said Tourqui, le fameux chargé de communication, Saindou Abdou Zoubert et Madiane Mohamed Issa. Ce comité n’a jamais ni rendu public son bilan ni proposé une feuille de route pour le développement des sports des jeunes nationaux.

Et pourtant ces comités se sont battus pour l’ajustement des budgets évalués pour ces jeux. Cette année, le comité a proposé un budget de près de  20 million pour les trois matchs du tournoi. Et pourtant, la secrétaire générale de la fédération de foot a soutenu que“ deux semaines avant le coup d’envoi, le commissariat nous a interpelé. Il nous a signifié que nous aurons la responsabilité de la préparation technique, mais sans aucun budget financier“.

 

Les délégations devaient rester ensemble jusqu’aujourd’hui pour se séparer. Mais les comoriens ont préféré déposé leurs valises chez eux. Ils ont abandonné, dans la cité de Mvuni, leurs amis malgaches et mauriciens, qui partiront aujourd’hui. Ils auraient déserté les lieux après que leur rendez-vous avec le président de la République soit capoté. Ces jeux, qui devaient être organisés au départ à Djibouti, ont été pris par Abou Said Soundi comme une simple compétition régionale. “Il n’y aura rien d’officiel comme cérémonie d’ouverture avant et même celle d’ouverture à la fin du tournoi de football. Nous les considérons comme une simple compétition“, avait-il avancé le 25 novembre, pour peut être prévenir ces anomalies. 

Cjsoi 2014 : Communication ''pourrie'' faite à Moroni

Publié le 11/12/2014 à 15:10 par eliedjouma
Cjsoi 2014 : Communication ''pourrie'' faite à Moroni

A droite du premier plan, L'homme qui a été chargé d'assurer la communication du tournoi de football aux Comores

 

Pour ce qui est de la restauration, ces enfants de 14 à 17 ans ont dû manger dans un restau de Moroni Sans-fil pendant qu’ils dormaient dans la cité universitaire de Mvuni, à environ 4 km. “Pour le premier jour, ils vont manger à Moroni, mais le reste de leur séjour, ils seront servis dans la réfection de la cité“, avait promis en vain Faiçoil Daroueche. Quant à leur transport local, les joueurs n’ont pas eu d’autres choix que prendre des bus de 20 sièges pour des délégations d’au moins 22 personnes chacune, sans les agents de sécurité qui veillait sur elles.

 

Au stade de Mitsamihuli, le Commissariat semble avoir réservé toutes les bonnes surprises aux spectateurs. Malgré les moyens déboursés par l’Etat pour ces jeux, les organisateurs ont manqué presque tout ce qui aurait fait la beauté de la fête de la jeunesse régionale. Les ramasseurs des ballons n’ont rien porté de sportif.  Le panneau électronique qui sert à identifié les numéros des joueurs durant les changements ou les arrêts des jeux à été aux oubliettes. Mais pire selon Mariyatta Abdou Chacour, secrétaire générale de la fédération, aucune ambulance n’a été au stade pour l’évacuation des blessés. “C’est honteux que le jeune mauricien blessé au premier match a été évacué à l’hôpital de Mitsamihuli à bord d’une voiture personnelle. Mais cela a été le prix à payer pour le comité d’organisation qui croyait réussir seul ce travail compliqué“, regrette-elle.

 

Le comité d’organisation a attendu le 6 décembre pour communiquer officiellement par texto, via le réseau Huri, le déroulement d’une compétition ouverte le 5 décembre. Le service de Communication de ce tournoi a été transparent. Dans ces conditions, Mariyatta a juré que le président de la fédération régionale de football (Uffoi) n’a jamais été invité. Aucune banderole ni spot publicitaire n’a fait l’objet d’une promotion du tournoi, abrité à Mitsamihuli. “Ce n’est pas le chargé de communication de ces jeux qui nous facilitera la tâche. Il n’a aucun contact d’aucun journaliste. Il n’ jamais pensé à une conférence de presse pour nous parler des conditions avec lesquelles, ils ont préparé la compétition“, commentait les médias lors du premier match.

Cjsoi : Objectif réussi dans une organisation défaillante

Publié le 11/12/2014 à 15:05 par eliedjouma

A droite un rammasseur de balles épuisé...

 

Le tournoi de football des neuvièmes jeux de la Cjsoi (Commission de la jeunesse culturelle et des sports de l’Océan Indien) a été clos dimanche soir. Après le retour des trois délégations concernées à la cité universitaire de Mvuni. Du coup, la région se concentre sur l’athlétisme, tennis et le handball de l’édition programmés respectivement à La Réunion, Seychelles et à Madagascar. Mais aux Comores, la fête organisée à Mitsamihuli est loin d’être oubliée par les amateurs du cuir rond. Après les fêtes, d’autres attendent le bilan général des jeux.

 

Techniquement, les jeux ont réussi. C’est dans tous les plans (lire Al-watwan d’hier). Les Comores ont réussi l’essentiel. Ils ont décroché la médaille d’or et planqué les coachs des espoirs des Barea et du Club M dans le désarroi. Ces derniers sont convaincus que la marge de progression des jeunes Coelacanthes est promettant. Ils l’ont prouvé en élisant Joseph Youssouf, meilleur joueur du tournoi. Ils ont retenu Housni El Moubaraka, Said Ali Mzé, entre autres dans l’équipe type du tournoi.

 

Nous reconnaissons que le résultat y était. Celui-ci n’a pas été une surprise pour les techniciens des pensionnaires de l’Académie Twamaya, composant les jeunes Coelacanthes. Outre, l’épreuve de foot a été organisée à la va-vite. Les principaux organisateurs dont le Commissariat national à la jeunesse et aux sports s’était tout approprié quant au plan organisationnel. Ses agents ont failli que les couacs se ressentaient dès la veille du match d’ouverture.

 

Faiçoil Daroueche, chargé de l’hébergement a reconnu le même jour que “les conditions ont été tardivement rassemblées pour que le quartier général des trois équipes soit au rendez-vous. Mais nous avons essayé de faire notre mieux pour faciliter l’hébergement et la restauration de nôs hôtes“.

Handball-Cjsoi : l'équipe nationale est partie hier à Tana

Publié le 11/12/2014 à 11:31 par eliedjouma
Handball-Cjsoi : l'équipe nationale est partie hier à Tana

Kesse, directeur national des Sports, est le chef de la délégation de l'équipe nationale de handball.

 

La jeune équipe nationale de handball s’est envolée hier matin pour Tananarive, capitale malgache. Les handballeurs comoriens vont participer aux jeux de la Commission de la jeunesse culturelle et des sports de l’Océan Indien. La délégation comorienne est composée de treize personnes qui ont effectué hier le déplacement pour ces jeux régionaux décentralisés.“Ils sont dix jeunes joueurs, un entraineur, un kiné et le chef de la délégation. Ils ont quitté  Moroni hier vers 11“, a confirmé Abou Said Soundi, membre du comité d’organisation local de ces jeux. Soilihi Oussouf dit Kesse et Soilihi Issouf (Africa) sont respectivement le chef de la délégation et le kinésithérapeute du groupe.

 

Les juniors de l’équipe nationale de handball seront techniquement dirigés par Laïth Bacar Kassim. “Je fais partie de la délégation étant membre du staff technique de la Fédération nationale des sports scolaires et universitaires. Le Commissariat a décidé d’alterner des joueurs scolarisés et d’autres anciens cadres de l’équipe nationale des moins de 17 ans“, devait expliquer Laïth Bacar Kassim.

 

Aucun regroupement n’a eu lieu pour cette nouvelle équipe qui est partie sur la grande île  pour l’aventure sportive. Un entrainement ou deux s’improviseront sur place à Tana. C’est la seconde discipline sportive, après le football, que les Comores participeront pour le cadre des ces neuvièmes jeux de la Cjsoi décentralisés. Le pays ne prendra pas part aux épreuves d’athlétisme, prévues dans l’île de La Réunion. “Les Comores ont désisté à l’athlétisme pour la seule raison des combinaisons des disciplines, Il faut que l’athlète qui courra fasse ensuite lui-même le saut en longueur, le saut en hauteur et j’en passe’, a tenté d’expliquer l’entraineur de l’équipe junior de handball.

 

Lors des deux dernières éditions du tournoi du Challenge trophy de handball de l’Océan Indien, les équipes comoriennes des moins de 20 ans ont été toujours montées sur les podiums. Cette année à Maurice, les handballeuses sont rentrées avec une médaille d’argent tandis qu’en 2010 à Madagascar, ce sont les hommes qui ont remporté le même métal. Malgré le manque d’une préparation digne de ce nom pour les jeux de la Cjsoi, l’équipe des moins de 17 pourrait rééditer, la semaine prochaine, ces exploits à Madagascar

Football : Quel l’avenir pour les jeunes talents comoriens?

Publié le 09/12/2014 à 16:53 par eliedjouma
Football : Quel l’avenir pour les jeunes talents comoriens?

Mais malgré tout le bien qu’on puisse parler de ces footballeurs nationaux, leur avenir semble à méditer. Lors de la finale, Tourqui Salim, président de la fédération comorienne de football, fraichement élu patron du football de l’Océan Indien, était absent au stade de Mitsamihuli. Dans une organisation approximative, les organisateurs ont failli notamment sur leur choix du village des jeux, placés à 50 km du stade de Mitsamihuli. Le déplacement d’un seul ministre a pu motiver les jeunes joueurs, mais la mobilisation de plusieurs aurait les encourager de tuer le match à temps. Quel avenir peut-on prévoir pour ces médaillés d’or, tous des pensionnaires de l’Académie Twamaya?

 

Le gouvernement comorien s’est battu durement afin d’abriter le foot de la Cjsoi à Ngazidja  au détriment de l’île sœur de Mayotte. Il a réussi ce combat pour bien sûr l’intérêt politique qu’il porte et les enjeux connus de l’affaire contre Mayotte. La persévérance de l’Etat de jouer à Mitsamihuli au lieu de Mamudzu est salutaire. Mais que pensera-t-il à ses enfants, qui choisissent le football comme leur métier d’avenir?

 

Mohamed Salim, manager de l’équipe malgache, juge que “le football comorien mérite beaucoup d’attention“,avant de porter son analyse après la finale. “Ils ont des talents et tant mieux qu’ils soient des jeunes. Auparavant, les comoriens apprenaient ce sport chez nous, c’est l’inverse aujourd’hui. Au cours de ce tournoi nous avons beaucoup appris d’eux. Ils doivent bénéficier d’un encadrement et d’un bon suivi pour l’avenir de l’équipe sénior des Comores“, dit l’originaire comorien et entraineur adjoint des jeunes Barea. 

 

 

Durant la finale, les trois staffs techniques ont été marqués par les exploits des jeunes Verts dont le capitaine comorien, Housni El Moubarak, Joseph Youssouf Ahmed, ailier gauche, Aboubacar Kaou Saïd, Abdallah Ali Soilihi Boina et Saïd Ali Mzé. Ces jeunes ont émerveillé le public tout au long du tournoi. Mais quel espoir peut-on avoir pour cette belle génération après le beau travail sportif qu’elle a réussi pour l’Etat et sa fédération. 

Palmarès des Comores aux Jeux de la Csjoi

Publié le 09/12/2014 à 13:27 par eliedjouma
Palmarès des Comores aux Jeux de la Csjoi

Les Comores ont marqué l’histoire de la Cjsoi. Ils ont remporté à domicile leur première médaille d’or en football. Après neuf éditions, les jeunes footballeurs comoriens ont brisé ce mythe en offrant la médaille d’or à son peuple. Depuis 1995, édition inaugurale des jeux de la Cjsoi à Maurice dont les Comores n’ont pas pris part, leur sélection ont pu briller mais dans d’autres disciplines.

 

Les Verts nationaux ont monté sur le premier match des podiums en 2001 et c’était en athlétisme. Ils ont attendu onze ans pour reprendre la même marche en basket-ball aux Comores. Cette année durant ces jeux décentralisés, ouverts le 5 décembre aux Comores, les jeunes Coelacanthes ont brillé en or, et cette fois-ci en football, le sport roi du pays. Les handballeurs attendus à Madagascar, du 13 au 17 décembre, pourront suivre l’exemple de leurs frères footballeurs.

 

Le palmarès comoriens aux Jeux de la Cjsoi : 1995 à Maurice : Pas de participation, 1999 aux Seychelles : 1 Bronze, 2001 à Madagascar : 1 Or, 2004 Jeux décentralisés : Aucune médaille, 2006 à Maurice : Aucune médaille, 2008  aux Seychelles : Aucune médaille, 2010 à La Réunion : 1 Bronze, 2012 aux Comores : 1 Or, 3 Argent et 2 Bronze, 2014 Jeux décentralisés : 1 Or…. 

Football de la Cjsoi : Les Comores ont l’or et après ?

Publié le 09/12/2014 à 13:15 par eliedjouma
Football de la Cjsoi : Les Comores ont l’or et après ?

Les Comores ont remporté l’or du tournoi de football des neuvièmes jeux de la Cjsoi (Commission de la jeunesse culturelle et des sports de l’Océan Indien). La nouvelle est connue depuis dimanche soir quand ils ont battu les malgaches en finale. Les enfants des Zainoudine Msoili ont placé très haut le football comorien. Ils ont gagné la sélection nationale malgaches des moins des 17 ans  (1-0). Selon Leoni Rakotovao, sélection malgache, les Comores ont mérité cette victoire. “Les Comores sont bien entrées dans le match. Ils ont eu nos failles au fil du jeu. Ils ont profité de notre fatigue (Mada a joué samedi contre Maurice ndlr) pour nous faire courir dans les côtés“, dit-il avant d’ajouter qu’“ils méritent la médaille d’or“.

 

Après les éloges de Leoni Rakotovao sur les jeunes Coelacanthes, le capitaine de Maurice a déclaré que “l’équipe comorienne s’est bien préparée pour le tournoi. Elle nous a tous eu, je pensais que les malgaches allaient les manger tout cru. Mais nous avons été agréablement surpris par les comoriens“, a constaté Adel Jean Bruano Anderson Langue. Selon l’avis de tous, comorien, mauriciens et ceux de la grande île, les Comores méritaient la première place du podium.

 

Le résultat est connu. Housni El Moubarak, le capitaine du groupe et ses coéquipiers ont réussi leur boulot. Ils l’ont réalisé avec les manières en faisant briller le pays en or. Leur coach s’en réjouit. Hamza Mhadjou, l’unique buteur de la finale se lâche, “nous avons joué pour tout un peuple. C’était nous les principaux acteurs, mais derrière nous l’Etat, la fédération et nos entraineurs ont tous bâti ce succès“.Aboubacar Kaou Saïd, portier comorien, de soutenir que “nous avons été performants grâce à notre volonté, notre confiance mais parce qu’aussi on a été bien encadré pour ce tournoi“.

 

 

Les spectateurs présents à Mitsamihuli dimanche peuvent les témoigner la confiance de l’équipe comorienne.Jeannet Orlando Rakotoarivony, capitaine malgache d’origine comorienne, a confirmé que “ce n’est pas ma première participation à ces jeux des jeunes. Mais cette fois-ci j’ai vu une autre équipe comorienne, qui a joué avec plaisir suivant des schémas tactiques. Ils nous ont posé des tas de problèmes. Je vois cette génération défier les équipes de la région dans quatre ans“.